J’étais presque une maman…

Quelle joie d’annoncer à mon conjoint qu’on attendait un deuxième bébé, que notre fils allait devenir grand frère! C’était notre plan et l’on était joyeux. Après deux mois de grossesse, on l’annonça à notre famille, nos amis. Mais notre joie a rapidement été estompée.

C’était l’automne, on a fêté le 1 an de notre fils quelques jours plus tôt. Toute la famille et plusieurs amis étaient présents et tout le monde nous félicitait et était joyeux de savoir que la famille grandissait. Au fond de moi, à chaque félicitation, il y avait une larme (que je retenais), car le «spotting» avait commencé depuis 2-3 semaines, c’était minime quand même. Chaque fois que je m’installais sur la cuvette, j’espérais tant de ne pas voir de sang. Ma sage-femme m’avait dit de relaxer, de ne pas soulever des poids et que ce n’était pas inquiétant. Je répétais ses mots dans ma tête chaque fois que j’allais aux toilettes.

Quand on a le pressentiment que les choses ne sont pas normales, qu’on va perdre notre bébé, comment doit-on réagir lorsque les gens nous félicitent pour la grossesse? Si l’on partage nos pensées, vont-ils écouter ou rejeter nos inquiétudes?

Il y a beaucoup de femmes qui ont des saignements en début de grossesse. Malheureusement, ce n’est pas normal pour chacune et les fausses couches sont beaucoup, BEAUCOUP plus communes qu’on le sait.

Pourtant je suis une femme en santé! Mon conjoint aussi. Il n’y a aucune raison pour que ça arrive à moi !!! FAUX.

En cette belle soirée d’automne, mes inquiétudes m’exaspèrent. Je ne me peux plus. Les mots de la sage-femme ne suffisent plus. Je me couche en disant à mon conjoint : demain je me rends à l’hôpital, j’ai besoin qu’on me confirme par échographie que tout est OK.

Le lendemain, je fais déjeuner notre fils, je déjeune et un stress énorme envahit mon corps. Et si le bébé n’est plus?  Et si….? Je dépose mon fils avec sa grand-maman et flousktch! Après plusieurs semaines de mini «spotting», ça coule! Vite aux toilettes. Mon conjoint me rejoint….je n’oublierai jamais sa face. Triste qu’il ne soit pas papa pour ce bébé; inquiet pour ma santé; fort, car il sait que j’ai besoin qu’il le soit. En route vers l’hôpital, on ne dit pas grand-chose. Une fois arrivé, on nous avertit qu’on doit attendre, car avant 13 semaines ce n’est pas considéré une grossesse assez avancée pour l’étage de maternité. J’attends donc dans l’urgence avec le sang qui s’accumule dans mes culottes en me demandant si je vais perdre mon bébé en face de tout ce monde.

Par chance, il n’y avait pas grande attente et l’infirmière qui m’a évaluée au triage avait de la compassion. J’ai tout de suite été placée dans une salle à part pour évaluation. Le sang était abondant. Je n’ai jamais vu autant de sang de ma vie! Après plusieurs heures d’évaluation, je devais passer une échographie. C’est confirmé, il n’y a plus de bébé.

J’ai tellement tourné la page rapidement sur cette journée, je n’ai pas pris le temps de vivre les émotions. Je travaillais, j’avais une famille, je n’avais pas le temps de faire un deuil. C’est ma façon de gérer la négativité – à chacune sa façon.

Depuis, j’ai appris que toutes les femmes sont à risques pour une fausse couche et elles sont très communes. Pourquoi donc ne le savais-je pas? Ce n’est pas facile de raconter qu’on a perdu notre bébé. Maintenant, je comprends. Moi je vous le partage, car c’est important de briser l’isolement.

En cette journée de deuil périnatal, “porter la mémoire de tous les bébés morts trop tôt et entourer leurs parents…
Pour que, tous, nous puissions nous montrer solidaires de la douleur de l’entourage de ces bébés.
Pour que le tabou laisse place à l’humanité…”

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s